Afrique

Les deux partis principaux nigérians qui devaient s'affronter ce samedi lors de l'élection présidentielle ont condamné fermement le report du scrutin, annoncé in extremis par la Commission électorale, et ont chacun accusé l'autre camp d'en être à l'origine.

La commission électorale a décidé au beau milieu de la nuit de ne pas ouvrir les bureaux de vote en raison d'une préparation logistique jugée insuffisante.