DETTE DE L'ETAT AUX INSTITUTS PRIVÉS : Ziguinchor se radicalise

étudiants en grève

Le porte-parole des étudiants des établissements privés de Ziguinchor, Bacary Sano a réagi sur la RFM. Sa réaction dans une colère manifeste fait office de réplique pour donner suite à la dernière déclaration du ministre des Finances Amadou Ba sur la dette de l’Etat envers les universités privées.

Revenant sur les propos du ministre des Finances, il n’espère plus avoir de suites en vue de leur réclamation. ‘’A l’Assemblée nationale, nous tous avons entendu le ministre des Finances dire qu’ils n’ont pas prévu cette somme… Nous, à notre niveau, allons rester dans les rues jusqu’à ce que les directeurs de ces instituent acceptent de nous reprendre.’’

Bacary persiste toutefois, que c’est l’inertie de leurs dirigeants qui les poussent davantage à faire recours à la violence. A l’instar de leurs confrères des autres universités publiques qui ne manquent pas de taper sur la table pour avoir leur dû.
‘’Quand ils ont des problèmes, ils descendent dans les rues…Le Gouvernement du Sénégal est habitué des faits. Tant qu’il n’y a pas de morts, ils ne réagissent pas. On n’en peut plus. Nous sommes prêts à mourir pour obtenir gain de cause. Et tant que nous n’aurons pas ce que nous voulons, toutes les écoles, au niveau de Ziguinchor ne feront pas cour. Nous sommes fermes sur la question…’’ annonce-t-il avec fermeté.

Cheikh Ahmed Tidjane Ba

Category

youtube

adsens

1