GESTION DES ELECTIONS : UMS à l'école de la transparence

les représentants

C'est sous le thème "rôle et responsabilité des magistrats dans le processus électoral" que l'atelier de lancement du projet "sunu élection" s'est tenu à Dakar ce mardi 13 novembre 2018. "Suniou élection" qui regroupe l'UMS, l'Union des magistrats du Sénégal et le COCS, collectif des organisations de la société civile, est un programme de formation des magistrats pour les élections de 2019. Il
est financé par l'USAID.

L'atelier a été présidé par Abdoul Hamid Ndiaye, le représentant du ministre garde des sceaux, le président de l'union des magistrats du Sénégal, Souleymane Teliko, la directrice adjointe de L'USAID et le directeur du COSC, collectif des organisations de la société civile, Pr Babacar Gueye.
On a noté également la présence des juges, de magistrats venant des différentes régions du Sénégal, des chefs de cours, du représentant de la SENA, du représentant du conseil constitutionnel, du représentant de l'ordre des avocats.

Ce projet, qui vient à son heure, vise à favoriser un renforcement des capacités des magistrats dans le processus électoral, mais aussi à contribuer avec d'autres à réunir les conditions nécessaires à la tenue d'élections libres, transparentes et régulières sont les objectifs que se fixe l'UMS à travers ses activités.

Les échanges ont, ainsi, portées sur la candidature à l'élection présidentielle, ses enjeux et défis, les nouveautés intervenues dans la législation relative au processus électoral.
Il a également été question de soulever le rôle et la responsabilité des magistrats sur le processus qui va du recensement des votes à la proclamation des résultats, mais aussi le contrôle des opérations de vote et l'observation électorale, le rôle des magistrats dans le contrôle des votes et la pratique de l'observation électorale.

La transparence des élections n'a pas du tout été en reste. En effet, les intervenants ont insisté pour une tenue d'élections transparentes qui sera bénéfique pour le Sénégal. Ils tiennent à ce que la majorité des sénégalais aillent s'inscrire sur les listes électorales et puissent être en possession de leur cartes d'électeurs.

L'UMS a tenu à réunir les principaux organes impliqués dans le processus électoral tels que la Direction générale des élections, la Commission électorale nationale autonome, le Conseil constitutionnel, le Conseil national de régulation de l'audiovisuel, l'université et la société civile.

A la fin de l'atelier, ils ont procédé à la remise d'un important lot de matériels composés d'ordinateurs d'imprimantes, de scanners et de photocopieuses d'une valeur de 41 millions remis aux differents magistrats représentants des différentes régions du Sénégal qui étaient présents. Un lot offert par l"USAID qui contribue à l'accomplissement de leur mission.

Category

Commentaires

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
7 + 2 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

youtube

adsens

1