Monument de la Renaissance : Abdou Latif Coulibaly répond à Birahim Seck (forum civil)

Latif vs Birahim

Oui Birahim SECK,  j’ai en effet parlé d’identité au singulier , tout en ayant à l’esprit ce que l’auteur ivoirien Bernard Dadié, me confia un jour de mai 2OO2 à Abdidjan, alors que nous bouclions la troisième journée d’un important colloque consacré à la vie et à  l’œuvre du sage de Bandiagara, Amadou Hampathé BA :« l’identité de toute nation est la somme d’identités diverses positionnées dans une dynamque intelligente, sachant  distinguer,  tout en réussissant à fédérer les apports féconds des diversités, dans une large perspective de progrès ». Il ajouta fort justement : « Partout en Afrique, la gestion instutionnelle de la Culture doit jouer un rôle fondamental pour aider à satisfaire cette  exigence qui me parait être un défi majeur à faire relever par nos Etats ». Croyez bien,  M. Seck, que j’étais conscient, avant d’avoir été nommé ministre de la Culture que le Sénégal est à la fois une entité plurielle et unique, comme toute nation construite ou en voie de fermer définitivement la problématique de sa question nationale. Je suis de ceux qui oeuvrent en faveur de l’unité nationale autour d’une identité forte, mais dans le respect des spécificités et donc de la diversité culturelle. A ce niveau, je tiens à vous rassurer. Nous sommes en phase.

La semaine dernière au retour d’un court voyage dans la sous-région,  j’ai été submergé de messages m’invitant à lire Birahim Seck qui, selon eux,  s’attaquait à moi. La  plupart des messages, sinon dans leur presque totalité,  les « textos » reçus, me suppliaient de ne point répondre. Les  auteurs de ces messages,  dont j’apprécie l’attention affectueuse me comprennent. Il ne s’agit point de réponse. Je voudrais surtout les rassurer. Sincèrement, je ne pense pas que  Birahim Seck  s’attaque à moi.

Je suis convaincu qu’il pose un débat d’idées, à sa manière certes, mais il se veut utile dans la contradiction démocratique.  Je peux ainsi m’autoriser une modeste participation au débat qu’il engage avec moi. Je suis même convaincu que les termes de la contradiction qu’il suscite  sont loin de toute polémique stérile plongeant ses racines dans dans l’émotion ou dans une impulsivité qui s’abreuve à la source d’un ressentiment de mauvais aloi visant ma personne.

Ce que je  comprends de la citation que Biram Seck  a extraite d’un éditorial que j’avais publié au moment de la controverse souleveé à l’époque par la construction du Monument de la Renaissance Africaine, c’est ceci : comment, pourrai-je, en ma qualité de Ministre de la Culture, être crédible aux yeux de l’opinion, pour assurer la tutelle du Monument de la Renaissance Africaine,  après tant de critiques véhémentes formulées à son sujet,  à un moment de ma vie professionnelle et de citoyen libre.

Une deuxième idée, sous-jacente à la première,  dit la chose suivante : vous avez été un chantre de la bonne gouvernance, pourquoi alors renoncer à utiliser votre pouvoir de tutelle pour édifier les Sénégalais sur le processus d’édification de ce Monument et éclairer définitivement l’opinion sur son coût réel ?

La citation produite veut produire un effet manifeste ; mettre en doute ma crédibilité et marquer un renoncement de ma part et disqualifier ma qualité si vous permettez. Le débat public se mène sur un espace libre et pour moi, seuls les arguments comptent.

Ceux qui ont une lecture objective des extraits publiés par Birahim peuvent au moins attester un fait,  jamais il n’a été question de mettre en doute la valeur artistique de l’oeuvre proposée, encore moins discréditer son esthétique d’ensemble, ni chahuter  sa signification dans nos consciences.

Toutes choses qui conférent à une œuvre une place de choix à la  bourse des valeur de l’art, une valeur marchande sûre et une attraction assurée.
Soyons clairs, la mise en cause de cette valeur n’a jamais été mon propos.

Encore qu’il faille rappeler à juste titre que des experts de l’esthétique de l’art avaient fait valoir à l’époque des arguments dignes d’intérêt au sujet de l’œuvre en construction, en expliquant que le choix de la Corée du nord pour édifier ce monument était contestable.

Leurs arguments n’avaient pas qu’un fondement idéologique. Les auteurs avaient à l’époque prétendu  que la liberté de création, l’indépendance d’esprit, soubassement à la production de toute œuvre, dont les capacités et  valeurs subliminales en font finalement un objet d’attachement, ne sauraient être fécondées et éclore dans un environnement totalitaire – suivez mon regard -, plus prompt à brider la pensée et l’inspiration, qu’à en faire  une dynamique de création.

Considérons la première critique tendant à saper ma crédibilité à assurer la tutelle sur le Monument. A ce sujet,  je souhaiterais  m’appuyer un peu  sur l’histoire de l’Art, telle que certains d’entre nous l’ont apprise, pour m’expliquer avec Birahim Seck.

Je parle en particulier de l’Art plastique. Cette histoire nous enseigne, fort opportunément, que toutes les grandes oeuvres devenues des pièces précieuses du  patrimoine  de l’Humanité, sont nées dans la controverse. Elles sont le fruit de fortes confrontations entre des courants antagonistes très forts, sur la manière de conceptualiser l’art, de le créer et de le présenter au peuple.

Rappelons-nous des joutes épiques entretenues par les tenants de l’art académique et les adeptes de l’art moderne. Sans oublier cette rupture fracassante intervenue entre l’académisme et le modernisme  du fait d’un nouveau courant appelé l’impressionnisme.

C’est pour dire que, même si j’étais contre l’esthétique du monument, contre sa construction,  ce qui n’a jamais été le cas, rien ne saurait constituer contre moi des faits si dirimants, pour me refuser, ne serait-ce qu’au plan intellectuel, la tutelle du Monument. Seul peut en décider la volonté de celui que notre Norme fondamentale donne la qualité de gardien et de protecteur des Arts, en l’occurrence le Chef de l’Etat.

Attardons-encore  encore sur  la controverse au sujet de l’Art. Celle-ci  a toujours traversé  de part en part son existence en tout temps. Plus près de nous, on se souvient de la forte contestation de la conception et de l’organisation de ce qu’on a appelé l’Ecole de Dakar  par l’ancien Président Léopold Sédar Senghor.

De jeunes artistes encore en  formation à l’école des Beaux Arts de Dakar, l’un des chefs de file de la contestaion, mon ami,  l’artiste El Hadji Sy, décida  de peindre avec les pieds, les pinceaux coincés entre l’orteil et les autres doigts du pied, pour ridiculiser les enseignements du maître qui prétendait que pour faire l’art plastique, il fallait un pinceaux bien tenu par la main,  la toile bien  accrochée à un imposant et beaux chevalet.

Mon cher Birahim,  le propre de l’Art c’est de se nourrir souvent de  la controverse. Et celle à la quelle j’avais pris part en son temps, plutôt que de me disqualifier, me positionne pour davantage comprendre le sens de ce Monument, afin de pouvoir assurer avec encore plus de clairvoyance une garde bienveillante, avec le concours des différents  responsables qui en assurent la gestion quotidienne.

Figurez-vous M. Seck, que toutes les œuvres monumentales qui constituent des marques saisissantes du patroimoine de l’humanité sont nées et ont été édifiées dans la controverse, voire dans le rejet pur et simple. Gustave Eiffeil eut du mal à trouver des ressources pour construire sa tour. Aujourd’hui, l’attraction que celle-ci engendre, contribue grandement à la réputation de Paris, première destination touristique mondiale. Si Paris est choisie pour organiser les Jeux olympiques de 2024, cette tour jadis controversée, y est certainement pour quelque chose.

Les pyramides : Khéops,  en passant Lepsuis et Athribis et les cinq autres merveilles du même acabit, dressées à Ghizé et ailleurs en Egypte, ont été toutes imposées par les pharaons dans la controverse. Il en fut de même pour la Grande Muraille de Chine et pour d’autres œuvres monumentales qui font la fierté culturelle et le bonheur touristes du monde entier et celui des nations qui en sont les dignes héritiers.

Notre Monument de la Renaissance ne fait pas exception. Ce Monument est une grande œuvre artistique . L’œuvre d’art, la vraie est unique. Cette qualité artistique procède davantage de cette unicité qui tient au fait que, c’est le seul au monde qui offre la plus longue  distance que l’on parcourt dans son antre de bas en haut.

C’est le seul Monument au monde dont le « ventre » offre un espace de mobilité en hauteur de plus de 75 mètres. Aucune autre œuvre au monde ne présente une telle faculté. Même pas la statue de la Liberté à New York, qui dispose de moins de hauteur dans son antre.

Je ne retire pas un mot des critiques que j’avais formulées sur les procédures, sur les mécanismes de construction du Monument.  Voilà ce que j’avais dit à ce propos et que vous-même avez repris dans votre article rédigé depuis la station balnéaire de Saly : « Comment un Chef d’Etat en exercice peut-il, raisonnablement, expliquer à son pays et au monde, une décision aussi surréaliste que grotesque, que celle consistant à immatriculer en son nom personnel, une œuvre édifiée avec les moyens de la Nation, avec les fonds publics, qui plus est, sur un terrain appartenant à l’Etat ? Il y a des limites que la décence interdit de franchir dans la conduite des affaires publiques ».

J’avais en particulier fustigié et dénoncé le mode de gestion préconisé, par l’entremise d’une société privée, dans laquelle le Chef de l’Etat en exercice détiendrait des parts.  J’étais plutôt contre l’appropriation par une personne, fut-il Président de la République, de ce bien public, construit avec l’argent du contribuable sénégalais, de surcroît sur le patrimoine foncier de l’Etat. Je dénonçais donc, et à juste titre, l’immoralité du business que quelqu’un a voulu faire sur le dos du peuple sénégalais et au nom de l’Afrique.

Aujourd’hui, j’ai même la naïveté de croire que mes critiques justes, ainsi que celles émises par de nombreux autres Sénégalais, dont Birahim Seck lui-même et le Forum Civil, ont pu décider l’ancien Chef de l’Etat, sans le dire publiquement,  à renoncer à son projet, cédant à la clameur populaire ainsi engendrée.

Alors pourquoi ce qui était hier juste doit aujourd’hui avoir une autre qualité ? Nous avions raison de dire non,  comme vous le soulignez par la citation rapportée ci-dessus. Aucun Sénégalais n’ignore aujourd’hui la manière par laquelle ce Monument a été érigé. Je gère l’avenir, en essayant de faire en sorte que la gestion publique du Monument dont j’assure la tutelle technique, soit conforme aux valeurs d’efficience, d’efficacité que nous partageons ensemble.

Contrairement à ce qui était prévu dans le projet originel, une société privée ne gère pas ce Monument qui appartient au peuple qui en assure la garde par le biais de la tutelle que j’exerce en son nom. Birahim figurez-vous que parfois, vous avez eu à dénoncer la prolifération d’institutions qui, selon votre analyse, n’apportent pas grand-chose à la conduite de notre projet démocratique. Et qui plus est, coûtent cher.  Ce fut le cas quand le Sénat a été dissout.

Vous avez pourtant,  à juste titre, accepté de siéger dans le Conseil Economique et Social qui a remplacé le défunt CRAES. Cette institution avait également essuyé de lourdes critiques. Vous siégez dans le Conseil et vous vous rendez ainsi utile à la Nation.  Votre posture n’est nullement en contradiction avec la véhémence de votre discours sur la gouvernance de l’Etat,  sous le magistère de son Excellence, le Président  MAcky Sall.

C’est votre choix assumé, je le respecte. Je m’y astreint en signalant toutefois que je n’ai jamais voulu prendre de charges sous l’ancien régime qui eût nécessité un décret signé par la plus haute autorité de l’époque. Pourtant,  l’occasion ne m’avait pas manqué.

J’avais cependant préféré faire un autre choix. Le vôtre aujourd’hui n’est pas plus noble que le mien, hier. Comme mon choix, non plus,  n’est  pas plus légitime. Loin s’en faut !  Je ne  vous disqualifie pour aucune charge qui vous serait destinée. En démocrates, respectons les choix des uns et des autres. Parlons des idées portées, des principes qui fondent nos actions,  la démocratie ne s’en porterait que mieux !

Pour conclure, je ne veux noter nul non dit dans votre texte. Seulement,  par précaution je voudrais, m’inspirant de la réflexion d’un grand penseur,  rappeler que je  ne suis plus un journaliste s’exprimant librement sur des faits collectés et proposés à la censure de l’opinion.

D’autres continuent de le faire admirablement bien. Quand je l’étais,  je préférais dire aux dirigeants d’Etat ce que je pensais de ce qu’ils faisaient et qui ne me paraissait pas juste et conforme aux intérêts de la Nation. Je refusais d’attendre qu’ils soient déchargés  de leur magistère pour le faire.

Lorsque même ils ne seraient plus puissants,  ni  capables de se rectifier pour le bien du peuple. Je ne suis plus journaliste, ni un intellectuel organique engagé, sinon dans un projet politique bien défini et que je suis décidé à porter avec force détermination. Aucune incohérence sentie en moi qui serait de nature à me troubler. J’assure avec fierté et dévouement la tutelle du Monument de la Renaissance Africaine. A ce titre,  je suis plus qu’ engagé à  faire pour le temps que j’assumerai cette noble fonction,  tout ce qui est possible, pour étendre son rayonnement et pour polir sa splendeur. Merci de m’avoir permis de prendre part à un débat fort utile et intéressant.

Toutefois, je voudrais vous inviter, au-delà du débat fécond certes et d’où jaillit la lumière, à vous joindre à nous, dans l’action. Nous, institutionnels, professionnels de la Culture et autres acteurs culturels, figures emblématiques de la Culture et de l’économie culturelle (leaders du mouvement associatif, entrepreneurs et managers culturels, artistes de toutes disciplines culturelles sans exclusive ; cinéastes, écrivains, musiciens de tous genres, conteurs, slammeurs, traditionnalistes et autres communicateurs traditionnels, artisans d’art, stylistes, cuisiniers, etc.), vous invitons à venir prendre part à l’œuvre inlassable de construction de notre identité nationale (dans le respect des diversités culturelles), à la promotion de l’économie culturelle et à la mise en place d’un environnement propice à la création d’emplois culturels décents.

Voilà, à mon avis, le seul combat qui vaille dans ce domaine, le seul combat épique qui mérite en ce moment de mobiliser nos énergies et d’occuper notre temps si précieux.

Category

Commentaires

Anonyme     mer 21/11/2018 - 03:59

En réponse à par Louis

Yoս aϲtually make іt seеm so easy ᴡith your presentation bᥙt I find thіs matter t᧐ be really something ѡhich
I think I woᥙld never understand. It seems tоo complex ɑnd extremely broad for me.
І'm looking forward for your neхt post, I'll tгy to
get tһe hang of it!

Aⅼso visit my webpage; sex book

Anonyme     dim 09/12/2018 - 07:20

En réponse à par Anonyme

I believe everything posted was actually very logical. But, what
about this? what if you were to create a awesome post title?
I mean, I don't want to tell you how to run your website, however what if
you added something to maybe grab folk's attention? I mean Ajouter un commentaire |
Global Actu.NET is a little vanilla. You should glance at Yahoo's home page and note how they create post
titles to grab people to click. You might add a related video or a
related picture or two to get readers excited about everything've
got to say. Just my opinion, it would bring your posts a
little livelier.

Here is my website ... watch porn

Anonyme     dim 09/12/2018 - 23:05

En réponse à par Anonyme

hey there and thank you for your information – I've definitely picked up
something new from right here. I did however expertise several technical points using this website, since
I experienced to reload the website many times previous to I could get it to load correctly.

I had been wondering if your web host is OK? Not that I am complaining, but slow loading instances times
will often affect your placement in google and can damage
your high-quality score if ads and marketing with Adwords.
Anyway I'm adding this RSS to my e-mail and could
look out for a lot more of your respective exciting content.
Make sure you update this again soon.

Feel free to surf to my web page :: ร้านสกรีนเสื้อ

Anonyme     dim 09/12/2018 - 23:51

En réponse à par Anonyme

I'm amazed, I have to admit. Seldom do I encounter a blog that's both
equally educative and entertaining, and without a doubt, you have hit the nail on the
head. The problem is something which not enough men and women are speaking intelligently about.
I'm very happy I came across this in my hunt for something regarding this.

my web page ส่งดอกไม้

Anonyme     mer 21/11/2018 - 19:48

En réponse à par Louis

With havin so much content do you ever run into any
issues of plagorism or copyright violation? My website has a lot
of exclusive content I've either authored myself or outsourced but it seems a lot of it is popping it up all
over the internet without my authorization. Do you know any techniques to help protect against
content from being stolen? I'd genuinely appreciate it.

Visit my site - รับผลิตเสื้อยืด

Anonyme     ven 23/11/2018 - 20:39

En réponse à par Anonyme

I think what you said made a lot of sense. But, think on this, suppose you were to
write a awesome headline? I am not suggesting your content isn't good., but suppose
you added something that grabbed folk's attention? I
mean Ajouter un commentaire | Global Actu.NET is kinda vanilla.
You ought to glance at Yahoo's front page and watch how
they create article titles to get people to click. You might add a video or a related
pic or two to get people interested about what you've written. Just my opinion,
it might make your website a little livelier.

My blog; Buy Armodafinil

Anonyme     jeu 13/12/2018 - 20:38

En réponse à par Anonyme

Have you ever considered writing an ebook or guest authoring on other websites?
I have a blog based upon on the same topics you discuss and would really like to have you share
some stories/information. I know my readers would appreciate your
work. If you're even remotely interested, feel free to shoot me an e-mail.

my homepage: Hugo Lloris FC Jersey

Anonyme     mer 05/12/2018 - 19:07

En réponse à par Anonyme

Firstly, don't need to pay the full sum from the pocket upon purchase.
As summer could mean happy times, it could possibly
also mean more expenses when you shell out for family getaways so when electric power bills go up because
of more people residing in the home and ultizing electric appliances.
However, if you attempt to reload your account by having a vacation service,
you are able to be involved in a reloading fee.

my weblog http://www.onevanillagift.net

Anonyme     ven 07/12/2018 - 06:36

En réponse à par Anonyme

Does your blog have a contact page? I'm having trouble locating it but, I'd like to send you
an email. I've got some creative ideas for your blog you might be interested in hearing.
Either way, great blog and I look forward to seeing
it improve over time.

my web page ... watch porn

Anonyme     sam 08/12/2018 - 22:39

En réponse à par Anonyme

First off I would like to say fantastic blog! I had a quick question in which I'd like to ask if you
don't mind. I was curious to know how you center yourself and clear your head prior to
writing. I've had a hard time clearing my thoughts in getting my thoughts out
there. I do enjoy writing but it just seems like the first 10 to 15 minutes are generally wasted simply just trying to figure out how to
begin. Any ideas or hints? Kudos!

Feel free to surf to my homepage ... orgy

Anonyme     dim 09/12/2018 - 03:21

En réponse à par Anonyme

fantastic put up, very informative. I ponder why the other specialists of this
sector do not realize this. You should proceed your writing.
I am confident, you have a huge readers' base already!

Feel free to surf to my homepage: orgy

Anonyme     ven 07/12/2018 - 18:55

En réponse à par Anonyme

Good day I am so grateful I found your website, I
really found you by error, while I was looking on Aol for
something else, Anyhow I am here now and would just like to say thanks for a fantastic
post and a all round thrilling blog (I also love the theme/design),
I don’t have time to read through it all at the
minute but I have bookmarked it and also added in your RSS
feeds, so when I have time I will be back to read a lot more, Please do keep up the superb
b.

Have a look at my webpage; porno izle

Anonyme     ven 30/11/2018 - 10:31

En réponse à par Anonyme

It is appropriate time to make some plans for the long run and it is time
to be happy. I've learn this publish and if I may I desire to suggest you some fascinating issues or
tips. Maybe you could write subsequent articles regarding this article.
I desire to learn even more things about it!

Also visit my web page webdesign antwerp

Anonyme     ven 07/12/2018 - 23:35

En réponse à par Anonyme

I do not know if it's just me or if everybody else
experiencing problems with your website. It appears like some of the
written text within your posts are running off the screen. Can someone else please comment and
let me know if this is happening to them as well?
This might be a problem with my internet browser because I've had this
happen previously. Thank you

Feel free to surf to my site - Kids National Team Wholesale Jersey

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
1 + 1 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.
NOUS AVONS une équipe de professionnels

adsens

1