SUPPRESSION DU POSTE DE PM: Modification de 22 articles de la constitution

cons

La reforme constitutionnelle qui va consacrer la suppression du poste de Premier ministre va toucher une révision de plusieurs articles. En effet d'après le journal "Le Soleil", un peu moins de la moitié des 13 titres et le cinquième des 108 articles de l’actuelle Constitution du Sénégal seront modifiés. Ces modifications vont toucher, plus précisément, les titres Premier (De l’Etat et de la Souveraineté) Trois (Du Président de la République), Quatre (Du Gouvernement), Cinq (De l’Opposition), Sept (Des rapports entre le pouvoir Exécutif et le pouvoir Législatif), et Dix (De la Haute Cour de Justice).

Au Titre Premier, seul l’article 6 sera ainsi modifié et 7 au Titre Trois : Les articles 40, 42, 43, 49, 50, 51 et 52. Au Titre Quatre, qui parle du Gouvernement, seront concernés les articles 53 et 57. Au Titre Cinq, seul l’article 58 sera modifié. Au Titre Sept des rapports entre le pouvoir exécutif et celui législatif, la réforme ne laissera pas intacts les articles 80, 81, 82, 84, 85 et 87. Enfin, au Titre Dix relatif à la Haute Cour de Justice, l’article 101 sera touché.

Au total, ce sont vingt-deux (22) articles qui qui vont etre modifiés.

Selon toujours la source, dans les trois semaines qui suivront la prochaine réunion du Conseil des ministres, le 17 avril 2019, le Sénégal entrera dans une nouvelle ère par un régime politique de type présidentiel avec un Chef de l’Exécutif s’appuyant sur deux leviers pour exercer : Un Secrétaire général de la Présidence de la République (Mahammad Boun Abdallah Dionne), coordonnateur de l’activité gouvernementale, et un Secrétaire général du Gouvernement (Maxime Jean Simon Ndiaye), coordonnateur de l’activité administrative.

Category

youtube

adsens

1