GRÉVE DE AND GEUSSEUM: Les patients s'en pâtissent

Hopital Abass Ndao

Cela fait des mois déjà que des syndicats autonomes de la santé (Asas/Sutsas/Sudtm) se sont lancés dans un processus de radicalisation extrême qui n’a cessé de s’intensifier. Depuis mars 2018, les syndicalistes s’imposent dans leur revendication comme toujours, malgré moults pourparlers qui se sont déroulés avec la tutelle. Ce n’est que le vendredi dernier qu’ils ont décidé de surseoir à la grève à la suite de la demande du président de la République. Toutefois, ces revendications massives n’ont pas manqué de paralyser le secteur de santé.

Le combat est double ! L’un qui se passe dans les rues pour l’obtention des gains de cause ; l’autre, dans les salles d’hôpitaux pour le maintien des vies en péril. En effet, se soigner est devenu une véritable embuche pour les patients qui gisant dans les structures sanitaires publiques. A cause de la grève répétitive du mouvement And Geusseum, la prise en charge de ces derniers n’est plus assurée. A croire que le 17eme plan d’action de l’Alliance And Geusseum est un châtiment dont ils sont les seuls à payer les pots cassés. Certains sont même allés jusqu’à perdre patience car ne recevant pas correctement leurs traitements.

Notamment à l’Hôpital psychiatrique Abass Ndao, c’est la croix et la bannière pour les patients. « Des files d’attentes des patients et accompagnateurs ornent le décor de l’hôpital », nous informe l’Enquête.

Par ailleurs, M. Diatta, un ancien du corps médical s’est confié au même journal sur les conditions de processus de déroulement de la grève. Il admet que « le personnel de santé ne faitt pas la grève de gaité de cœur ». Pour lui, l’heure est d’adopter une autre méthode de revendication qui consiste à faire la grève en travaillant. « Le port du brassard rouge devrait suffire pour régir face aux autorités et éviter les arrêts de travail. Mais malheureusement, dans ce pays si les gens n’arrêtent pas de travailler, leurs revendications ne seront pas prises au sérieux. Au final, c’est aux innocents patients d’en pâtir », dit-il avec regret. 

Cependant, d’autres centres de santé ne semblent pas être touchés par la paralysie des grèves. A l’instar du District sanitaire Gaspard Camara de Grand Dakar qui maitrise parfaitement la situation en se tenant à l’écart de ces revendications syndicalistes.

 

 

Category

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
3 + 12 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

youtube

adsens

1