CRASH D’ETHIOPIAN AIRLINES : Airbus gagne en crédibilité

Airbus

Quatre jours après le crash du Boeing 737 Max 8 de la compagnie d'aviation Ethiopian Airlines, le constructeur Boeing ne cesse d'être remis en cause. Raison pour laquelle plusieurs pays ont décidé de mettre à l’arrêt les Boeing 737 MAX 8 présents dans leurs aéroports. Une situation qui pourrait profiter à son rival européen Airbus.

En effet, depuis le crash du Boeing 737 MAX 8, les actions de l’aviateur américain ne cessent de chuter en bourse, tandis que celles de son rival européen Airbus grimpent. Les ajouts informatiques mal supportés par le Boeing 737 d’Ethiopian Airlines pourraient être une des causes majeures du crash. A noter que seuls les Boeing de type 737 ont connu cette améliorations.

« Le Boeing 737 date de 1967, il en est à sa quatrième génération et fonctionne toujours avec des commandes hydrauliques qui supportent mal les ajouts informatiques. En ne faisant pas le choix d’un nouvel appareil, Boeing est arrivé au bout des modernisations possibles. Alors que l’A320, sorti en 1987 avec des commandes électriques audacieuses pour l’époque, n’en est qu’à sa deuxième génération », relève Michel Polacco, journaliste spécialiste de la question. Du point de vue de la philosophie technique, l’accident de dimanche est favorable à Airbus.

Category

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
1 + 2 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.

youtube

adsens

1